Vous êtes ici

Paris Club claims 2015

Le Club de Paris publie des données détaillées sur ses créances au 31 décembre 2009

03 mai 2010

Depuis 2008, le Club de Paris publie annuellement le montant des créances que ses membres détiennent sur les États étrangers.

Cette pratique vise à renforcer la transparence sur les données de dette et à inciter l'ensemble des créanciers, y compris les créanciers bilatéraux non membres du Club de Paris et commerciaux, à s'engager dans un processus de reporting et de publication des données de dette.

Le partage d'informations est en effet au coeur de toute approche coopérative pour évaluer de façon fiable les risques de surendettement et résoudre de manière efficace les problèmes d'endettement des pays en développement.

Le tableau publié par le Club de Paris sur son site internet indique le montant total des créances détenues par ses membres sur chaque pays débiteur, en distinguant les créances d'Aide publique au développement (APD) et les créances qui ne relèvent pas de l'APD.

Le montant total des créances du Club de Paris, hors intérêt de retard, s'élève à 342,4 milliards de dollars, dont 189,1 milliards de dollars de créances d'APD et 153,3 milliards de créances non APD.

Certains montants pour lesquels les créanciers du Club de Paris ont décidé d'accorder un allègement de dette de 100% peuvent encore apparaître dans ce tableau pour des raisons techniques, notamment les délais de signature des accords bilatéraux de mise en oeuvre des accords du Club de Paris, par exemple en ce qui concerne les créances sur le Burundi ou Haïti. Depuis le 1er janvier 2010, les créanciers du Club de Paris ont également décidé d'accorder à l'Afghanistan et à la République du Congo un allègement de dette à 100%.

Environ 8,8% des créances du Club de Paris (environ 30,1 milliards de dollars) sont dus par des pays pauvres très endettés. Le Club de Paris a l'intention d'annuler la majeure partie de ces créances, dans le cadre de l'initiative en faveur des Pays Pauvres Très Endettés (PPTE) et des efforts bilatéraux additionnels d'allègement de dette, pour les pays qui mettent en oeuvre des réformes économiques et des politiques en faveur de la réduction de la pauvreté.

Environ un tiers des créances du Club de Paris (110,2 milliards de dollars) sont détenues sur des pays émergents d'Asie, Afrique et Amérique du Sud qui sont membres du G20.

Pièces jointes: 

2009fed7e.pdf (143.62 Ko)
Zircon - This is a contributing Drupal Theme
Design by WeebPal.