Vous êtes ici

IIF2014

Les créanciers du Club de Paris s'accordent sur le principe d'un traitement global de la dette du Nigéria

Nigéria

29 juin 2005

Les représentants des pays créanciers du Club de Paris se sont réunis le 29 juin 2005 et, en conformité avec leur législation nationale, se sont déclarés prêts à entamer des négociations avec les autorités nigérianes sur un traitement global de la dette, dans les prochains mois.

Ils ont pris note du programme de réforme économique mis en oeuvre depuis 2003 par les autorités du Nigeria et de leur volonté de profiter de revenus exceptionnels pour financer un traitement de sortie du Club de Paris.

Cette annonce intervient après que le Nigeria a été récemment déclaré éligible aux seuls financements concessionnels de l'Association Internationale pour le Développement et alors que le Nigeria a décidé de renouer des relations étroites avec les institutions financières internationales.

Les créanciers ont salué la volonté du Nigeria de conclure un instrument de surveillance des politiques (PSI) dès que ce nouvel instrument aura été approuvé par le Conseil d'Administration du FMI, de payer tous les arriérés à l'égard de ses créanciers du Club de Paris et de les traiter de manière équitable. Dans ces conditions, ce traitement de la dette pourra inclure une réduction de dette allant jusqu'aux termes de Naples sur les dettes éligibles et un rachat avec décote à prix de marché sur les dettes éligibles restant après la réduction.

Cet Accord sera phasé en lien avec la revue appropriée du FMI au titre du PSI.

Ce traitement exceptionnel de la dette du Nigeria offrira une solution définitive, équitable et viable aux créanciers du Club de Paris et au Nigeria. L'allègement de dette significatif sera de nature à assurer la soutenabilité à long terme de la dette et représentera une contribution importante de la part des créanciers du Club de Paris du Nigeria à son développement économique. Cela aidera également le Nigeria dans sa lutte contre la pauvreté.

Les créanciers du Club de Paris sont disposés à inviter le Nigeria à négocier à Paris dès qu'il aura conclu un instrument de surveillance des politiques avec le FMI.

Pièces jointes: 

cp29060506870.pdf (77.79 Ko)
Zircon - This is a contributing Drupal Theme
Design by WeebPal.