Vous êtes ici

6th conference parisforum 2018

Paris Forum

6ème conférence du Forum de Paris 2018

21 juin 2018

 

Le Forum de Paris appelle à renforcer la transparence et la soutenabilité de la dette

 

46 pays prêteurs et emprunteurs et 9 institutions financières internationales et organisations internationales, se sont réunis le 21 juin 2018, en présence de représentants de la société civile, lors de la 6ème Conférence du Forum de Paris dont le Chairman's Summary est désormais disponible.

Le Forum de Paris a permis aux participants de discuter des mécanismes permettant de prévenir le surendettement de certains pays en développement, dans un contexte marqué par des vulnérabilités croissantes liées à la hausse et à la composition de l’endettement dans ces pays. Au cours de la journée, les participants ont analysé les causes sous-jacentes du réendettement de ces pays pour identifier des solutions opérationnelles de long terme.

Reconnaissant l’importance des besoins de financement nécessaire au développement des pays, les participants ont échangé sur les bonnes pratiques permettant d’assurer la compatibilité du financement du développement avec la soutenabilité de la dette du pays emprunteur.

La responsabilité partagée de tous, prêteurs comme emprunteurs, a été rappelée. « Nous, pays prêteurs, emprunteurs, créanciers privés : n’oublions pas que nous partageons un même destin. Il est essentiel de trouver des mécanismes permettant d’assurer le financement du développement de manière soutenable » a indiqué Guillaume Chabert, Co-Président du Forum de Paris.

Les Principes opérationnels en faveur du financement soutenable adoptés par les pays membres du G20 ainsi que les Principes et Lignes directrices favorisant des pratiques de financement soutenable dans les crédits à l’exportation de l’OCDE ont été rappelés lors des débats qui se sont concentrés sur l’évaluation de la mise en œuvre de ces initiatives par tous.

Les participants ont également discuté en détail de la meilleure manière d’améliorer la transparence sur les données de dette, évoquant la nécessité de renforcer l’appareil statistique et l’organisation interne pour consolider les données de dette ainsi que les besoins d’assistance technique requis dans beaucoup de pays emprunteurs, mais également prêteurs.

Enfin, la conférence a été l’occasion de revenir sur certaines pratiques d’endettement pouvant faire peser des risques sur la soutenabilité de la dette à long terme, notamment la question des prêts collatéralisés.

 

Cette 6ème conférence annuelle a rassemblé les 22 membres permanents du Club de Paris, ses participants ad hoc (Chine), les membres du G20 (Arabie Saoudite, Argentine, Inde, Indonésie et Mexique), des membres de l’Union européenne (Pologne, République Tchèque) et des représentants de pays émergents et en développement (Cameroun, Chili, Colombie,  Egypte, Gabon, Gambie, Guinée, Haïti, Jordanie, Kenya, Malaisie, Mozambique, Philippines, République Démocratique du Congo, Sénégal et Vietnam). Des organisations internationales telles que le Fonds monétaire international, la Banque mondiale, la Banque Africaine de Développement, la Banque Asiatique de Développement, la Banque Centrale Européenne, la CNUCED, la Commission Européenne, le Mécanisme Européen de stabilité ainsi que l’Organisation de Coopération et de Développement Economique (OCDE), ont également participé à cette conférence. Enfin, ont également participé des Organisations Non Gouvernementales (ONG), telles que ONE, Erlassjahr (Jubilee Allemagne), Jubilee Debt Campaign UK, Eurodad, CCFD-Terre solidaire, Plateforme Dette et développement et CATM France (Comité pour l’abolition des dettes illégitimes).

Pièces jointes: 

Chairman's Summary (115.03 Ko)
Zircon - This is a contributing Drupal Theme
Design by WeebPal.